Facteurs chimiques dans un mur humide - Aquapol France - Traitement des murs humides

Le spécialiste du traitement des murs humides

Aller au contenu

Menu principal :

Pages Architectes > Chimie du mur humide

Chimie d'un mur humide

Une grande différence entre le pH du mur et celui du crépi peut maintenir le mur humide.


image: Remontées capillaires de l’eau dans un mur
image: électricité dans les murs humides
Plus de renseignements
 Une documentation
 Être rappelé(e)

Les facteurs de perturbation chimique, comme les crépis de barrage, les crépis avec un contenu excessif en sels, etc... peuvent bloquer en partie le processus d'assèchement physico-magnétique, ou même l'empêcher totalement dans certains cas.


A cause d'une différence de pH entre le crépi et le mur. Il se crée une différence de potentiel électrochimique, dans notre cas presque 280 mv, qui va maintenir les murs humides sous le crépi.

 

Un autre exemple de facteur de perturbation de nature chimique (ceci s'applique à toutes les méthodes d'assèchement des murs): une différence de concentration de sels et de pH entre le mur et le crépi peut maintenir le mur humide.

 
Image: Remontées capillaires de l’eau dans un mur

1 : L'humidité de l'air est absorbée avidement par les sels.


image: chimie du mur humide

2 : Diverses valeurs du pH entre le crépi et le mur ayant un contenu excessif de sels.

3 :
Formation d’une tension entre le pôle positif (+) et le négatif (-), également causée par des concentrations différentes de sels

4 :
Le résultat est qu'il y a un transport d’humidité (toujours du positif au négatif)

5 :
A travers les mécanismes électrochimiques mentionnés ci-dessus, le contenu de l’humidité du mur peut aussi augmenter légèrement et rester à un niveau plus élevé.


 
 
© 2011 www.aquapol.fr - traitement des murs humides

recommendez ce site sur google

Real Time Web Analytics
Retourner au contenu | Retourner au menu